TURIN : LES INCONTOURNABLES

Le centre historique de Turin :

La capitale du Piémont nous accueille un dimanche. Après quelques heures de route, nous voilà arrivé et nous entrons dans la ville par la Porta Palazzo. Des stands conçus de bois et de métal sont en train d’être démonté. Sur le moment, nous ne savions pas l’ampleur du marché qui s’était tenu ici. Un passage sur ce lieu le lendemain matin apportera les informations nécessaires. Ce marché est le plus vaste d’Europe et regroupe près de 1000 marchands (alimentation, textile, quincaillerie en tout genre…). Certes, il s’agit là d’un marché typique, coloré, où se mêlent plein de saveurs, mais une toute autre image apparaît en début d’après-midi. Ce lieu laisse alors place aux produits périmés ou abîmés et des pyramides de cagettes et déchets en tout genre. Une toute autre facette et de nombreuses odeurs nouvelles ! Les services de nettoyage, équipés de camions et de puissants jets d’eau nettoient tant bien que mal cela puis, en fin d’après-midi les stands sont remontés pour le jour suivant.
 
Heures d’ouverture : du lundi au vendredi entre 7 et 8 h et jusqu’à 13 heures 30 ou 14 heures environ ; le samedi toute la journée jusqu’à 18 heures.

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste, Piazza San Giovanni, Turin.
Début de la construction : 1491 – Date d’ouverture : 1498
La cathédrale Saint-Jean-Baptiste est la plus connue avec la Basilique de Superga (article).
Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi : 7h00-12h30 / 15h00-19h00 samedi et dimanche : 8h00-12h30 / 15h00-19h00
L’intérieur vaut le détour, notamment pour observer le Saint Suaire ; une reproduction, l’original était conservé dans un autre endroit. Une église parmi tant d’autre dans la ville. Elle n’est pas nécessairement la plus décorée mais elle draine de nombreux pèlerins.

Piazza Castello En continuant de déambuler, à deux pas de la cathédrale, on arrive sur la Piazza Castello. On y retrouve le Palais Madame, le théâtre royal (Teatro Regio) ainsi que la bibliothèque royale de Turin. La place est grande, la deuxième plus grande de la ville. Des jets d’eau et des statues animent le centre de la place où des jeunes enfants prennent plaisir à courir dedans par la grosse chaleur qu’il fait. La place est bordée par de façades riches.
Depuis cette place, on accède à la Via Giuseppe Garibaldi et la Via Roma : deux rues où on peut retrouver plein de commerces en tout genre pour faire les boutiques pendant votre séjour En face de chaque magasin, on trouve  des petites vitrines sur les piliers ! Nous avons préféré la Via Giuseppe Garibaldi qui est entièrement piétonne et beaucoup plus agréable à arpenter. La Via Roma quant à elle est agréable par son jeu d’arcades. Des arcades que l’on retrouve à de nombreux endroits dans la ville, de coin profiter de la ville même par temps de pluie (24km au total dans la ville).

Piazza Carlo Alberto On arrive ensuite sur une place qu’on a beaucoup apprécié de part sa taille plus petite et ainsi plus intime et plus appréciable dans son ensemble : la Piazza Carlo Alberto. On retrouve en son centre la statue équestre de Charles-Albert de Sardaigne.  On y trouve la Bibliothèque Universitaire et le Museo Nazionale del Risorgimento (musée historique).

Piazza San Carlo Les places se succèdent au fil du parcours. On arrive sur une nouvelle place face à deux églises. Ici aussi les façades sont sublimes. Au bout de la place, on trouve symétriquement deux églises,San Carlo Borromeo(celle de droite) et Santa Cristina (à gauche)

Piazza Carlo Emanuele II On finit notre journée  par la Piazza Carlo Emanuele II où se trouve l’église Santa Croce : petite place de forme carrée avec la présence de la verdure où circule le tramway emblématique de la ville de Turin. Cette photo résume à elle seule les charmes de cette ville.

La basilique de Superga :

Basilique de Superga

La Basilique de Superga se trouve à une dizaine de kilomètres du centre de Turin. Nous nous y sommes rendus en voiture, le trajet est relativement court, nous avons mis une vingtaine de minutes. Il est également possible de s’y rendre grâce à train à crémaillère. Les travaux de la basilique on commençaient en 1717 et se sont terminés en 1731. Depuis la terrasse de la basilique, situé à 670 mètres d’altitude, vous avez une vue sur Turin et si le temps le permet, sur les Alpes.

Vue depuis la basilique de superga

La basilique est richement décorée. On peut y voir une magnifique coupole qui elle est laissée vide de toute représentation de l’évangile.

Basilique de Superga

On a la possibilité de monter au premier étage de la basilique. Cela permet d’observer Turin, mais aussi d’être au plus proche des cloches de la basilique. On y accède par un petit escalier en collimation d’une centaine de marches. Il y a un départ toutes les demi-heures pour y accéder à un tarif de 3.50 euros et de 2.5 pour les étudiants, les retraités, les demandeurs d’emploi, etc.

Basilique de Superga

La basilique dispose également d’une crypte qu’il est possible de visiter.  Elle a été créée dans le but d’y accueillir les membres de la famille de Savoie et de Sardaigne.  Elle a été construite un peu plus tard que la basilique. Les premiers travaux datent de 1774 et se termineront en 1778. Cela est dû au manque de financement. Dès que la crypte a été construite, les corps royaux qui avaient été enterré ailleurs ont été déplacés.
 
Horaires : La basilique est ouverte tous les jours de 9h à 12h puis de 15h à 18h.

 

Le lingotto :

Lingotto

Il s’agit des anciennes usines fiat. Ce lieu est peu référencé sur les sites de voyages qu’on a trouvé. Mais ça vaut le détour !! Ces usines ont été réhabilitées en un centre commercial. On peut y apercevoir de grandes verrières. Il est agréable d’y déambuler. Nous nous y sommes rendus en voiture, un grand parking est à disposition au tarif de 0.75 euros par heure. 
A l’extérieur du centre commercial, se trouve deux rampes d’accès au toit. En effet, historiquement, les voitures fiat étaient construites au sein de l’usine puis essayé sur le toit grâce à une grande piste d’essai. Une fois l’essai effectué, les voitures redescendaient par les rampes d’accès pour être vendu sur le marché. Sur le toit, un centre des congrès a été créé ainsi qu’une piste d’atterrissage pour les hélicoptères. 

Lingotto

Il s’agit d’un endroit très calme du fait qu’il ne soit pas connu par un grand nombre de touristes. Il est néanmoins agréable de s’y balader et de s’imaginer quelques années en arrières avec les va et vient des voitures en essais. Il s’agit d’un lieu gratuit.

Le parc Dora :

Parc Dora turin

Le parc Dora se situe au nord de la ville de Turin. 

Localisation du parc Dora

Le parc Dora se situe au nord de la ville de Turin. Il fait plus de 450 000m². Autrefois, ce lieu était une zone industrielle qui a connu une grande réussite avec notamment des usines telles que Fiat, Michelin (Auvergnats d’origine, nous ne pouvions pas louper ça !!). Peu à peu cette zone a été abandonné à cause de sa proximité avec la voie ferrée et la rivière Dora qui passe non loin de là.

Après un appel d’offre international lancé en 2004, le concours est gagné par la société STS S.p.A (Arch. Giulio Desiderio, Ing. Fausto Gallarello, Ing Marion Berriola….) et du paysagiste Peter Latz ; il est connu pour avoir réalisé de nombreuses reconversions de sites industriels en parcs urbains. Si vous passez en Allemagne, du côté de la vallée de la Ruhr, allez voir également son travail, son engagement et le témoignage que ses réalisations évoquent.

En effet, on retrouve dans cette réalisation au Parc Dora, un intégration du milieu naturel et des structures pré-existantes sur place. Des éléments sont sauvegardés tels que la tour de refroidissement de Michelin, la plus grande structure de décapage et de la chaleur de l’installation d’acièrie Fiat. Les berges de la rivière Dora Riparia possèdent un chemin piéton où il est agréable d’y déambuler.

La villa Regina :

Villa regina

Située à deux pas du centre historique, la Villa Regina est pleine de charme et de douceur. Pénétrez à l’intérieur et découvrez les atouts de cette villa. De l’extérieur, un magnifique parc nous offre un parcours fabuleux avec comme aboutissement une vue imprenable sur Turin.
 
On peut accéder à la Villa Regina à pied. Elle se trouve à juste 20 minutes du centre-ville. Prenez jusqu’à la Piazza Vittorio Veneto, traversez le Pô par le Ponte Vittorio Emanuel I puis suivez la Via Villa della Regina
De part sa situation, la Villa Regina domine la ville et offre une vue avec le Pô au premier plan.
 
Cette Villa a été commandée par le Cardinal Maurice de Savoie et construite selon les plans d’Ascanio Vitozzi. Elle date du 17ème siècle et correspond au modèle des villas romaines de l’époque, avec un jardin en hémicycle, géométrique. Princesses, duchesses et reines de Savoie y ont habité jusqu’au 19iè siècle. Les intérieurs sont décorés avec une immense finesse. On y trouve de nombreux trompe-l’œil et de nombreux décors inspirés des pays asiatiques.

Villa Regina

Villa Regina

Une fois la visite de la Villa Regina, on accède au parc extérieur où on trouve bien arboré, avec une fontaine, un beau vignoble et en point d’orgue un panorama à couper le souffle sur la ville !

Informations pratiques :

Notre hôtel se situe Via Volpiano, à côté de Corso Vercelli, une artère qui penêtre Turin du nord jusqu’à la Porta Palazzo. Bien situé, il n’est qu’à 4 arrêts de Tramway Ligne 4 du centre historique. Attention, aucun distributeur de ticket et aucune possibilité d’achat à bord n’est possible. Il vous faudra les acheter dans des bureaux de tabac par exemple sous peine d’amende. Il est assez facile de se loger à Turin. Les sites tels que : booking, AirB&b, tripadvisor etc… regorge d’offres de logements.

Attention au stationnement dans le centre de la ville. Une zone à trafic limitée (ZTL) est mise en place et il est impossible d’y rentrer sous peine d’amende si la plaque d’immatriculation de votre voiture n’est pas enregistrée. Si vous logez dans un hôtel, celui-ci doit, préalablement communiquer votre plaque pour que vous puissiez rentrer dans la ZTL. Dans le quartier où nous avons loger, à 20min en tram du centre historique, les places étaient gratuites et relativement disponibles.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.