Une journée à Meymac et ses alentours

Meymac

Aujourd’hui, nous prenons la direction de la Corrèze (retrouvez tous nos guides sur la Corrèze), non loin de chez nous, à la découverte de l’un des plus beaux détours de France et de ses alentours. Le joli village de Meymac, en Haute-Corrèze, aux portes du Parc National de Millevaches nous ouvrent ses portes. On vous fait découvrir les spots à ne pas manquer pour une journée à Meymac. 

Arpenter les ruelles du centre historique de Meymac

Ce village nous était complètement inconnu. Peut être d’ailleurs que pour vous également ?  On en avait entendu parlé, on avait vu le panneau sur l’autoroute entre Ussel et Brive, mais nous n’avions pas pris le temps de nous y arrêter. 

C’est décidé, nous allons partir à la découverte de ce village et de ces alentours… Suivez-nous. Ce joli coin de France regorge de surprises. A seulement 1h15 de Clermont-Ferrand et de Brive, Meymac s’offre à nous. La découverte de la ville se fait à travers les traces médiévales dans un périmètre restreint au coeur de la ville. Pierres de granit, toits en ardoises, Meymac affirme un caractère pittoresque qui nous saisit par son charme. La découverte du centre ancien se fait à pied. Il faut compter environ 1h/1h30 pour en apprécier toutes les facettes. 

A la découverte du Beffroi, ancienne porte de la ville, en passant par l’Eglise Saint-Léger (XIème et XIIème siècles), la halle du XVIème, les demeures de la famille Ventadour jusqu’à la découverte de l’Abbaye Saint-André, le programme de cette visite de la ville est vaste et passionnant. Plein de petits détails s’offrent à nous tout au long de la balade. 
N’hésitez pas à vous rendre à l’office de tourisme qui se trouve sur la place de l’Hôtel de Ville où vous pourrez vous procurer une carte très bien réalisée qui vous permettra de faire la visite du centre ancien facilement. 

Découverte du patrimoine naturel et ferroviaire

Nous poursuivons notre route pour aller découvrir le viaduc des Farges et la Douglasaie. Les deux se trouvent sur le même site à environ 10 minutes en voiture à l’ouest de Meymac. La viaduc des Farges est un pont ferroviaire qui date de 1882. Il comporte onze arches de 57 mètres de haut. Il est magnifique au milieu de son écrin de verdure. D’ailleurs, les arbres sont la deuxième curiosité de ce site. On trouve une Douglasaie : une plantation d’arbres de type Douglas. Ils sont la fierté de la Corrèze de part leurs diamètres et leurs tailles parmi les plus importantes de France ! Les arbres sont numérotés et on peut ainsi les comparer. On se sent vraiment tout petit à côté de ces arbres immenses. 

Prieuré du Jassonneix

Un petit détour sur la route avant de nous rendre au Mont Bessou : le prieuré du Jassonneix. C’est une communauté cistercienne qui a été fondé en 1981. On a apprécié faire ce détour pour admirer les magnifiques petites jardins qui entourent les différents bâtiments du prieuré. Les édifices sont modernes et ont un intérêt de curiosité. Fin juin, les fleurs étaient nombreuses : hortensias, lavande…  En soi, ce lieu n’est pas le point majeur de la découverte et vous pouvez l’éviter si vous le souhaitez. 

Prendre de la hauteur au point culminant de la Corrèze

La Corrèze n’est pas le département le plus connu pour ses hauts sommets. D’ailleurs, aucun d’entre eux ne dépassent les 1 000 mètres d’altitude. Cependant, cela n’empêche pas au département de la Corrèze d’offrir de jolis paysages vallonés. Pour dépasser la barre des 1 000 mètres, il existe au escalier perché en haut du Mont Bessou (976 mètres) qui nous permet en gravissant quelques marches, de prendre de l’altitude. On trouve l’idée plutôt marrante et en plus, cela permet d’avoir un magnifique panorama sur les Monts du Cantal et le Sancy. Un petit détour a environ 15 minutes au nord de Meymac qui vaut vraiment le détour ! 

⚠️ Si vous êtes sujet au vertige, on ne vous le conseille pas. En effet, les escaliers métalliques bougent légèrement et il n ‘y a pas de contremarche donc on voit le vide tout le temps. 

Nature préservée aux Tourbières de Longeroux

En continuant au nord au départ du Mont Bessou, à environ 15 / 20 minutes, nous nous retrouvons sur le site naturel des Tourbières de Longeroux. Un espace sensible et fragile qui est un lieu de biodiversité. Une tourbière vous dites ? Mais qu’est ce que c’est ?? Pour mieux comprendre la nature d’une tourbière, nous vous invitons à vous rendre sur le site de Tourisme Corrèze. 

Deux chemins (1 km ou 9 km) permettent de nous rendre au plus proche de la faune et de la flore des tourbières. Ils sont très bien aménagé et on retrouve des panneaux explicatifs qui permettent de rendre cette randonnée à la fois sportive et enrichissante. Ce spot est idéal pour les amoureux de la nature. C’est dépaysant et reposant. Nous avons adoré nous asseoir et contempler simplement le paysage qui nous entoure. 

Ruines des Cars

Un peu plus loin en direction de Bugeat se trouve un site antique qui fait également la fierté de la région : les Ruines de Cars. 

Nous ne nous sommes pas rendus sur site par faute de temps et la météo qui semblait se dégrader. Nous y retournerons et compléterons cet article. Le site a l’air tout simplement sublime et nous attire vraiment. Il est en accès libre toute l’année mais l’été, des visites et animations sont proposées. 

Finir la journée au bord de l'eau au Lac de Séchemailles

Après ne pas avoir arrêté de la journée, nous nous accordons une pause bien mérité au bord des eaux du Lac de Séchemailles qui se situe à deux pas du centre de Meymac. Classé “Pavillon bleu d’Europe”, il est le spot idéal pour se baigner, pêcher ou s’adonner aux activités nautiques proposées par le site. Pour notre part, nous en avons profité pour regarder les photos de notre journée autour de Meymac et noté les points importants pour vous écrire cet article que vous êtes en train de lire. 

Nous espérons que notre guide vous aidera pour préparer votre journée découverte à Meymac. Si vous avez besoin d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous demander. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.