En ce mois de mai, après une longue période de confinement, on profite du pont de l’Ascension pour partir quelques jours. Notre choix se porte sur la Lozère (retrouvez tous nos guides sur la Lozère) et plus précisément sur les gorges du Tarn. C’est un lieu dont on avait beaucoup entendu parler et où sur lequel nous avions vu énormément de photos. On vous amène avec nous le temps d’un week-end dans les gorges du Tarn. 

Que faire durant un week-end dans les Gorges du Tarn ?

Week-end dans les gorges du tarn

Le canyon creusé par le Tarn entre le causse de Sauveterre et le Causse de Méjean fait parti des sites incontournables de la région Occitanie. Au milieu des vertigineuses falaises, coule le Tarn avec une magnifique couleur translucide. Les gorges du Tarn sont un lieu idéal pour les amateurs d’activités de pleine nature telles que le canoë, la randonnée et l’escalade. On y trouve également de nombreux villages médiévaux au bord de la rivière voir même creusés dans la roche. Les paysages sont variés et les curiosités sont à chaque virage. On vous emmène avec nous le long du Tarn découvrir de petites merveilles qui existent, pour certaines, depuis des millions d’années. 

Week-end dans les gorges du Tarn : Jour 1

La Canourgue - la Venise Lozérienne

La Canourgue
La Canourgue
La Canourgue

La Canourgue est un charmant petit village qui se trouve aux portes de l’Aubrac et des Gorges du Tarn. La vie s’est développée ici au cours du Moyen-Âge autour de la rivière de l’Urugne, un affluent du Lot. Le village est souvent appelé la Venise Lozèrienne car la vie s’est développée autour de l’eau qui a créé toute l’architecture de la ville. Ainsi, on déambule dans la ville et on découvre de nombreux petits canaux, des fontaines, de l’eau qui jaillit sous les maisons. La découverte de La Canourgue est très originale et tout simplement superbe. On peut observer à quelques endroits des maisons à colombage. La pierre est majoritairement claire mais vous pourrez trouver également quelques constructions de pierre de grès rouge, principalement les encadrements de portes ou de fenêtres ou encore les pierres d’angle. Un village agréable à découvrir au fil de l’eau avec des architectures remarquables telles que la Tour de l’Horloge ou la Collégiale Saint-Martin mais également des détails de porte, de ferronnerie. Plein de petites choses qui font que La Canourgue nous a séduit. 

Le Sabot de Malepeyre

Sabot de Malepeyre
Sabot de Malepeyre

A peine 10 minutes à la sortie de la Canourgue, en prenant la direction de la Malène et du Point Sublime, une étrange curiosité  apparait le long de la route. Un immense rocher semble s’être posé là. Le jour passe sous lui et il forme un sorte de sabot. C’est le Sabot de Malepeyre. La forme de ce rocher de 30 mètres de haut est due à l’érosion de cette roche calcaire. Pour l’admirer, le meilleur moyen est de se garer un peu plus bas le long de la route. Attention, il n’y a vraiment pas beaucoup de place pour stationner. Soyez prudent et ne débordez pas trop sur la route. Il y a beaucoup de monde qui l’emprunte en période estivale. Ensuite, vous pouvez bien entendu passer sous la roche mais pas grimper dessus. Depuis le rocher, une magnifique vue sur la Canourgue au loin s’offre à nous. Un spot incontournable où l’érosion de la roche nous propose une étrange sculpture. 

Week-end dans les gorges du Tarn : Jour 2

Le Point Sublime

Le point sublime

En continuant notre route jusqu’à La Malène, nous arrivons à un point haut qui surplombe les Gorges du Tarn. Pour en prendre plein les yeux, c’est ici qu’il faut venir : le Point Sublime à 870 mètres. Cet endroit se trouve sur la commune de Saint-Georges de Lévéjac, à une vingtaine de minutes au sud de La Canourgue. C’est un lieu tout juste magique (on aurait bien dit “en tout point sublime” mais on plagierait les spots publicitaires qu’on peut trouver dans le coin). Tout d’abord, on peut se garer facilement le long de la route. Pour le moment, on ne voit rien du spectacle. On approche à pied jusqu’au panorama et d’un coup, le regard s’ouvre sur un panorama grandiose. Ici, c’est le Tarn qui coule. Il fait un angle droit au milieu des Gorges. Face à nous, ce sont les falaises rocheuses du Causse Méjean. Un endroit où nous avons décidé d’aller un petit peu plus tard dans notre parcours et qui vous le verrez plus tard dans notre article, offre également des spots magnifiques. En levant la tête, on aperçoit à cet endroit des oiseaux qui survolent les rochers des gorges : ce sont des vautours. Ils sont très nombreux dans les Gorges du Tarn. Un magnifique spectacle aérien qui rajoute de la magie au lieu. 

Le point sublime
Le point sublime
Le point sublime
Gorges du Tarn

Le Pas de Soucy

Le pas de Soucy
Le pas de Soucy
Le pas de Soucy

Après le Point Sublime et ce panorama à 360° sur les Gorges du Tarn, on reprend la route en direction de la Malène. Pour cela, il faut redescendre le long de la rivière. La route serpente en épingle à cheveux et l’on passe au plus près des falaises. Une fois en bas, on arrive au village des Vignes à 400 mètres d’altitude. On suit ensuite la route qui longe la rivière. Notre regard va de droite à gauche et on admire à tous les virages des curiosités géologiques toute aussi belles les unes que les autres. L’érosion a vraiment marqué son empreinte dans les Gorges. Sur la route, on s’arrête au Pas de Soucy. C’est un belvédère qui monte par un escalier métallique sur une plateforme qui offre un superbe point de vue sur le Tarn. L’accès à ce spot coûte 0,50€. Une somme modique qui permet l’entretien du site.  

La Malène

La Malène
La Malène
La Malène

A 15 minutes depuis le Pas de Soucy, on rejoint le village de La Malène. Ici, on compte uniquement 152 habitants mais ce lieu est très touristique et la population se voit multipliée en saison estivale. En face du pont qui traverse le Tarn, on découvre lune superbe bâtisse. Il s’agit du manoir de La Malène qui a été construit entre le XVème et le XVIème siècle. Il était autrefois la demeure des seigneurs de Montesquiou. C’est aujourd’hui un hôtel restaurant qui offre un cadre sublime. On trouve également l’église Saint-Jean-Baptiste qui date du XIIème siècle. C’est une architecture typique de ce coin de Lozère. Le bâtiment tout entier est en pierre y compris sa toiture en lauze. On a beaucoup apprécié arpenter les petites ruelles sinueuses du centre du bourg. Pour préserver la quiétude des habitants, faites vous le plus discret possible. Un balisage “La Malène autrement” permet au cours d’un parcours de découvrir l’ensemble du village. On trouve également les ruines du plus vieux château de France. Malheureusement, nous n’avons pas pu nous y rendre. 

Descende des Gorges du Tarn avec un batelier.

Gorges du Tarn
Gorges du Tarn

Depuis La Malène, on a pris le départ pour une balade en barque avec les Bateliers des Gorges du Tarn. Une descente du Tarn au fil de l’eau avec les commentaires avisés de notre charmant guide Sébastien. Les paysages sont magnifiques et on découvre les Gorges du Tarn d’un point de vue idéal. Vous aurez peut être la chance d’observer des castors, des poissons ou encore des vautours qui survolent les gorges. Le Batelier guide sa barque avec un grand manche en bois ou quand c’est impossible, il s’aide d’un moteur. Au bout de la balade qui dure environ 1h pour 8 kilomètres, une navette nous ramène au point de départ. Autrefois, les barques étaient attachées les unes aux autres et c’était au moyen d’un cheval qu’elles étaient remontées jusqu’au point de départ, par la rivière. L’histoire des Bateliers est riche et notre guide a été un merveilleux conteur de ce patrimoine. 

👉🏻 Retrouvez toutes les informations sur leur site internet

Week end dans les gorges du Tarn

Roc des Hourtous / Roc du Serre

On quitte les bords du Tarn pour prendre un peu de hauteur et découvrir deux autres spots sur les Gorges du Tarn : Le Roc des Hourtous et le Roc du Serre. Pour s’y rendre, il faut traverser le pont de La Malène et s’attaquer à la route qui serpente face à nous. Attention, cette route est étroite et sinueuse. On vous la déconseille si vous êtes en camping-car ou si vous ne maitrisez pas les manoeuvres dans ces conditions (peur du vide, manoeuvre en pente…). Une fois en haut, il faut aller jusqu’à Croix Blanche puis tourner à droite en direction du Col de Rieisse. De toute façon, les deux rocs sont très bien balisés.

Gorges du tarn

Une fois à Rieisse, vous continuez jusqu’à un parking ombragé. Pour aller jusqu’au Roc des Hourtous, vous pouvez y aller en voiture mais également à pied. Il y a environ un kilomètre de marche sur un terrain quasiment plat. En ce qui concerne le Roc du Serre, il est accessible uniquement à pied et se situe à 1,2 km du parking.
Le Roc des Hourtous offre une jolie vue sur les Gorges du Tarn. Du fait qu’il soit accessible en voiture, il y a plus de monde qu’au Roc du Serre. Quant au Roc de Serre, il offre une vue splendide sur le village de La Malène qui semble bien petit au fond des Gorges. Nous avons aimé ces deux points de vue facile d’accès mais notre préférence va au Roc du Serre, moins fréquenté et plus vertigineux avec cette vue plongeante sur La Malène que nous avons visité précédemment. 

Roc des Hourtous
Roc du serre

Dans les Gorges, le temps change souvent et très rapidement. Durant la totalité de notre séjour, on en a pris plein les yeux avec des ambiances totalement différentes. Tantôt une douce lumière orangée qui vient caresser les dessus des falaises, parfois de forts contrastes qui accentuent la profondeur des gorges ou encore, ce magnifique arc-en-ciel qui s’est offert à nous, enjambant avec grâce le Tarn et le village de La Malène. 

Gorges du Tarn

Week-end dans les gorges du Tarn : Jour 3

Saint Chely du Tarn

Week end dans les gorges du Tarn

On avait repéré ce spot depuis un très long moment déjà. Ce pont, cette route qui sort de la roche, ces cascades, tous ces éléments qui rendent ce cadre si magique. Le village de Saint-Chely du Tarn se trouve contre les falaises et ce pont est l’unique accès routier au village. On s’y arrête pour découvrir son église romane et de la Chapelle de Cénaret, toutes les deux ont été construites au XIIème siècle. La chapelle se trouve à l’entrée d’une grotte. Plutôt surprenant et curieux mais qui vaut réellement le détour. On vous conseille deux points de vue incontournables à faire lors de votre visite du village de Saint-Chely du Tarn. Tout d’abord, prenez les escaliers qui se trouvent sur votre droite ou votre gauche du pont et rejoignez le bord de l’eau. D’ici, vous aurez tout le loisir de contempler le pont et les cascades qui se trouvent derrière. L’autre point de vue nécessite un petit peu de marche. Il faut compter 10 minutes. Prenez le chemin de randonnée qui mène jusqu’à La Malène et vous prenez de la hauteur et vous admirerez de manière différente le village et les gorges du Tarn. 

Saint Chely du tarn
Saint Chely du tarn
Saint Chely du tarn

Saint-Enimie

Saint Enimie
Saint Enimie
Saint Enimie

On continue notre route en remontant le fil du Tarn en empruntant la magnifique route qui longe les gorges pour arriver en un lieu tout simplement incontournable, classé parmi les Plus Beaux Villages de France, la cité médiévale des Gorges du Tarn : le village de Saint-Enimie. Il est très agréable de parcourir les ruelles médiévales étroites pavées de galets du Tarn. On y découvre d’anciennes maisons à colombages, de vieilles boutiques, une ancienne abbaye ou encore l’église romane du XIVème siècle. Saint-Enimie possède un riche patrimoine. Si vous êtes amoureux des vieilles pierres pleine de charme, vous serez ravis en venant à Saint-Enimie. Pour la petite anecdote, le village compte 300 habitants et, quand vient les beaux jours d’été, on compte pas moins de 5000 voitures / jour. Autant vous dire que cela fait beaucoup de monde dans les rues. Ainsi, on vous conseille plutôt de visiter le village en basse saison, loin du flux intense de touristes et donc profiter au mieux de la quiétude des lieux. 

Castelbouc

Castelbouc

Non loin de Saint-Enimie, on découvre un paysage merveilleux. Accroché aux falaises du Causse Méjean, le village de Castelbouc semble sortir d’un autre temps. Il s’admire tout d’abord depuis le long de la route. On observe les ruines du château qui date du XIIème siècle posé sur son éperon rocheux qui domine le vide. Au pied des falaises et au bord du Tarn, quelques anciennes maisons prennent place. Ici, des empreintes de dinosaures datant de 170 millions d’année ont récemment été découvertes. Ces traces sont la preuve que le lieu est occupé depuis fort longtemps et nous transporte littéralement dans notre histoire. 

On vous conseille de visiter le village. Il est petit mais il est plein de charme. Par contre, pour vous garer, cela peut être compliqué du fait du peu d’espace dédié. Respectez le lieu et ne vous garez par n’importe où. Ainsi, encore une fois, on vous conseille de venir découvrir ce lieu en basse saison pour éviter d’être trop dans le flux touristique. L’accès au château est impossible donc ne prenez pas de risque à crapahuter aux rochers au risque de vous blesser. Le site n’est pas sécurisé donc il faut rester sur les chemins et dans les petites ruelles du village en veillant à la quiétude du lieu. 

Castelbouc
Castelbouc

Autre magnifique découverte à faire, c’est la route des Gorges du Tarn (la D907BIS). Cette route longe la rivière du Tarn et fait le lien entre tous les lieux dont on vient de vous parler. Au plus près des falaises, des passages sous la roche, cette route vaut à elle seule le détour. Sur ces routes étroites, la prudence est de mise. On y trouve beaucoup de motards ou de cyclistes et la visibilité n’est pas toujours très bonne dans les virages. Ne vous garez pas non plus n’importe où au risque de vous mettre en danger et également de mettre en danger les autres. 

Informations pratiques pour passer un week-end dans les gorges du Tarn :

Comment se rendre dans les Gorges du Tarn ?

On vous conseille de venir en voiture en effet, il est difficile de visiter la Lozère et les gorges du Tarn sans véhicule. Le département est desservi par plusieurs grandes routes tels que l’A75, la RN88 et la RN106. 

🚗 En voiture : Par la route, comptez environ 5h30 depuis Paris, 2h depuis Montpellier et Clermont-Ferrand, 3h depuis Lyon et Toulouse.

🚄 En train : Les principales gares sont celles de de Mende, Marvejols, Villefort, Langogne et La Bastide. Il faut compter environ 3h15 de trajet depuis Nîmes et 6h30 environ depuis Paris (via Nîmes ou Clermont-Ferrand).

✈️ En avion : L’aéroport le plus proche est celui du Puy-en-Velay (2h de route) 

🛏 Où dormir durant un week-end dans les gorges du Tarn ?

Durant notre week-end dans les gorges du Tarn nous avons choisi de séjourner à La Canourgue, à La villa d’Emilie. Il s’agit d’une grande maison pouvant accueillir huit personnes dans un magnifique cadre avec une piscine, un sauna et une grande terrasse avec barbecue et plancha. L’emplacement est idéal pour profiter pleinement des différents paysages de Lozère. 

Nous espérons que notre guide vous aidera pour passer un week-end dans les gorges du Tarn. Si vous avez besoin d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à nous les demander.